fgv6.net

Accueil du site > Blog > Le cheval de troie de la protection de l’enfance vaincra l’Internet (...)

Le cheval de troie de la protection de l’enfance vaincra l’Internet libre.

lundi 16 février 2009, par François Guerraz

On en entendait parler depuis un moment, les rabat-joie habituels, les alarmistes de la première heure, en résumé les geeks paranoïaques ; ils nous le répètent sans cesse, Internet sera bientôt filtré, surveille et censuré par l’état. Foutaises ! Bien entendu. Nous ne sommes tout de même pas dans un état totalitaire, la démocratie est bien installée. Nous ne sommes pas en Chine !


Pourtant il est vrai que certains pays autour du notre, pourtant très libéraux et démocratiques (de bons chrétiens en somme), ont un comportement étrange ces derniers temps. Prenons par exemple le blocage par les fournisseurs d’accès britanniques d’un article Wikipedia parce qu’il contenait cette image :

JPEG - 20.6 ko
Couverture de l’album "Virgin Killer" de Scorpions
Cette image est devenue un symbole depuis qu’elle a fait bloquer un article Wikipedia par un FAI anglais.

C’était bien entendu la page concernant l’album de Scorpions, un album sorti en 1976 et qui, même s’il avait fait du bruit, n’avait pourtant pas été interdit à la vente. Ce blocage a été effectué sans intervention d’une quelconque autorité judiciaire (l’un des outils de la démocratie), mais a simplement été demandé par une autorité administrative.

En France nous sommes plus pédagogique. Notre bon président insiste beaucoup là dessus d’ailleurs : il faut de la pédagogie. Pourquoi ? Pour bien expliquer au peuple, qui est bête, comment fonctionnent les choses. Après tout, si le peuple était intelligent il n’aurait pas besoin d’une élite pour le gouverner !

Le média éducatif par excellence étant bien entendu la télévision, rien de tel qu’un film publicitaire pour éduquer les citoyen. C’est donc en toute logique qu’est sorti sur nos petites lucarnes en novembre ce message publicitaire pour la sécurité des enfants sur Internet. A première vue, rien de bien extraordinaire, ça passe tout seul. Il faut dire que nous sommes tellement habitués à phagocyter l’information en avalant tout rond. Mais si on le mâche un petit peu, ce spot libère toute sa saveur.

PNG - 185.1 ko
On commence avec les skinheads

Première étape donc : des skinheads, accompagnés de leur chien terrifiant, frappent à la porte d’une maison, une maman et les laisse entrer pour voir son fils, malgré les regards sadiques. Rien à dire, le message est fort, on est tout de suite dans le bain : les skinheads c’est le mal, cette mère est une mauvaise mère !

Mais le meilleur suit, ces braves gens sonnent :

PNG - 243.8 ko
Ils risquent de rentrer chez vous !

Ils veulent aussi voir le fiston et maman laisse passer. Puis, c’est au tour du personnage de jeu hyper-violent, qui met à sac la maison avant de monter dans la chambre de l’enfant. Là aussi on apprécie le talent du publicitaire : faire passer en 10 secondes, sans que personne ne bronche, les homos, dans leur caricature la plus grotesque (des travestis, des homes musclés en petit linge ou en slip léopard ou encore en gros pervers : faites votre choix) intercalés entre le sadisme et la violence. Bravo !

Mais bien sur, ne pas oublier la règle d’or : toujours garder le meilleur pour la fin.

PNG - 122.2 ko
Le protrait type du pédophile

Ce charmant monsieur, qu’on assimile tout de suite à un pédophile notoire plutôt qu’à un marchand de peluches vient tout bonnement chercher la petite fille en lui promettant de lui montrer un vrai lapin, dont on se doute tout de suite qu’il n’a pas d’oreilles... Bien entendu, la mauvaise mère laisse sa progéniture repartir avec cet homme.

Et là c’est l’apothéose ! On en bondirait sur notre canapé [1] ! Mais comment est-ce possible d’être une aussi mauvaise mère ! Vite, viiiite ! On veut la morale de cette histoire !

Patience, le meilleur pour la fin, souvenez-vous... Nous nous disons bien qu’on ne nous a tout de même pas montré tout ça juste pour nous faire peur. On s’attendrait, comme le fait Action Innocence en Suisse, à une liste de conseils pratiques pour assurer la sécurité des enfants sur Internet [2]. Mais non, les suisses sont visiblement plus intelligents que les français, car on ne nous donne qu’une information à digérer à la fois. Le message tien en quelques mots : « activez le contrôle parental sur Internet ».

...

Je traduis : ne prenez surtout pas vos responsabilités de parents, ne surveillez pas vos enfants quand ils sont sur le net, ne les éduquez pas à ses dangers ; remettez-vous en à un système informatique que vous ne contrôlez pas (le contrôle parental) et vous n’aurez plus à endosser le rôle épuisant qu’est le votre.

En plus, dans moins de 10 ans vos enfants seront majeurs et ils seront habitués à utiliser un internet filtré et ne verront donc aucune objection à ce qu’on filtre l’Internet dans sa globalité. Pour la sécurité de tous bien sûr.

Mais ne cherchez pas dans un avenir si lointain, Nicolas Sarkozy nous promet déjà un filtrage du net sans l’intervention d’une autorité judiciaire. Et qui peut filtrer la pédopornographie peut filtrer ce qu’il veut : sur le plan technique c’est la même chose et sur le plan législatif, avec ce qui est proposé par le petit Nicolas, il suffira d’un décret ou d’un ajout sur une liste...

Il convient donc de faire très attention. Bien entendu, il ne faut pas accepter la pédophilie, mais souvenons nous de la célèbre sentence de Thomas Jefferson : « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. »

Alors gardons la tête froide : le blocage de la pédopornographie sur le net empêchera-t-il la pédophilie d’exister ? Lé pédophilie existait bien avant Internet donc on peut répondre Non sans hésiter. De plus, de nombreux pédophiles potentiels ont été arrêtés ces dernières années grâce à Internet justement parce qu’ils s’échangeaient de la pédopornographie. On peut donc estimer que l’effet d’un tel filtrage sera au mieux nul et au pire négatif. Et vu qu’il n’y a pas besoin de chercher bien loin pour s’en rendre compte, on se doute que l’objectif est autre...

Quel est-il si ce n’est pas de mettre un pied dans le filtrage du net ?

P.-S.

Actuellement Internet reste un fabuleux moyen d’expression et d’échange. Il faut donc faire preuve de discernement et de bon sens face aux informations qu’on nous présente et aux possibilités qui nous sont offertes. C’est un peu comme dans un grand lieu publique que vous aimez mais qui est rempli de plein d’inconnus : vous ne laisseriez pas vos enfants y traîner seul mais aimeriez-vous pour autant qu’on y mette un flic derrière tout le monde, vous compris ?

Notes

[1] pourtant bien confortable, acheté 600€ chez Fly !

[2] Voir en dernière page de ce document.

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | MailWebMail | MailWebMail (bas débit) |