fgv6.net

Accueil du site > Informatique > GNU/Linux > Pour migrer encore plus en douceur de Windows à Linux

À ceux qui se posent encore des questions existentielles...

Pour migrer encore plus en douceur de Windows à Linux

jeudi 14 février 2008, par François Guerraz

Quel linuxien, frustré de devoir utiliser Windows pour une tâche aussi ingrate qu’utiliser l’application-usine-à-gaz-faite-maison-de-la-société-dans-laquelle-on-travaille [1], n’a jamais rêvé d’outrepasser la non-intégration totale de sa machine virtuelle Winwin avec son environnement de travail préféré ?


Par chance il existe plusieurs solutions relativement efficaces... La première, mais de loin la plus onéreuse et la plus efficace, est sans conteste la solution Citrix Presentation Server, il vous faut 1) des nerfs d’acier pour le mettre en place 2) un compte en banque suffisamment approvisionné pour vous offir les licences Windows Server et Citrix nécessaires... Mais avouons-le, une fois en place, c’est une solution qui fonctionne parfaitement.

Pour les bourses plus modestes, je vous invite à découvrir SeamlessRDP [2]. En gros, cela fait là même chose que Citrix, en moins bien (mono-utilisateur et quelques bugs parfois...) mais en 100% gratuit [3] !

Voici le résultat qu’on obtient avec Seamless RDP :

PNG - 108.5 ko
Seamless RDP
Un exemple d’intégration de logiciels windows sous Linux avec SeamlessRDP

Mais bon, si windows est votre ennemi, pensez à ce que Jean-François Kahn a dit : « Les ennemis de nos ennemis sont nos amis... jusqu’à la disparition de l’ennemi. » Windows n’étant malheureusement pas prêt de disparaître, permettons-nous de faire un tour chez un ennemi de Crosoft. Je parle bien sur de Google et de son investissement massif dans Wine : près de 2’000 patchs (et autant d’améliorations) apportées en deux ans ! [4]

Bien sûr CodeWeavers et la communauté open-source on fait le gros du travail, mais ce soutien de Google est tout de même non négligeable et lourd de sens. En effet, si au départ Google a mis le nez dans Wine, c’était pour que son logiciel Picasa puisse fonctionner sous Linux, puis finalement, Google à aussi travaillé à répondre aux attentes des utilisateurs de Linux n’ayant rien à voir (directement) avec son activité. Ainsi on doit en partie à Google le support de Photoshop CS et CS2 [5] et de Dragon Naturally Speaking sous Wine ainsi qu’une énorme quantité d’améliorations de la gestion des packages MSI [6].

Il est vrai qu’il est parfois délicat de faire fonctionner des applications Windows récentes sous Wine, mais avec un peu de percévérence, on arrive généralement à ses fins. Le point de départ est souvent d’insaller IEs4Linux qui en plus d’installer IE6 a l’avantage d’installer plein de DLLs qui font souvent défaut [7]. En suite, lancez wine depuis le préfixe d’IEs4Linux [8] et vous constaterez généralement de grandes améliorations...

Par exmple MS Word 2003 fonctionnant sur ma Debian :

PNG - 68.7 ko
Wine
Wine faisant fonctionner MS Word.

Merci Google. Pour plus d’informations sur le travail de Google courrant 2007, ce post sur la liste de diffusion des développeurs de Wine est un bon point de départ.

Pour les férus de jeux vidéos, sachez aussi que cela fait un bail que les jeux Steam (CS et autres) fonctionnent parfaitement sous Wine ainsi que l’inénarrable World Of Warcraft. Alors à vos manchots !

P.-S.

Comme vous pouvez le constater, il existe une multitude de solutions mais aucune n’est parfaite. Peut être est-ce mieux ainsi après tout, le contraire voudrait dire que Windows est interopérable et donc propre : on ne s’en remettrais pas...

Notes

[1] Mais si, le document Word plein de macros, qui remplit des fichiers Excel, ça y est vous voyez de quoi je parle ?

[2] Je vous envoie vers Google car vous y trouverez tout ce qu’il vous faut pour l’installer, si vous avez des souci, criez au secours dans le forum !

[3] Hors coût de la licence Windows... Mais bon je suis sûr qu’on vous a collé de force un sticker avec une licence sur votre poste de travail, non ?

[4] Voir cette page consacrée au développement de Wine par Google

[5] Jusqu’au support des tablettes graphiques sensibles à la pression

[6] Plus de 330 patchs, principalement signés James Hawkins

[7] Attention cependant, il vous faut une licence Windows pour que cela soit légal, IE6 étant gratuit mais réservé aux détenteurs d’une licence...

[8] export WINEPREFIX="/home/XXXX/.ies4linux/ie6" en général...

Répondre à cet article


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | MailWebMail | MailWebMail (bas débit) |