fgv6.net

Accueil du site > Informatique > CASIMIR > CASIMIR

Nouveau logiciel libre

CASIMIR

Superviseur de Machines Virtuelles

lundi 13 août 2007, par François Guerraz

Toutes les versions de cet article : [English] [français]

CASIMIR est un acronyme pour "Création et Administration Simplifiée d’Images de Machines par l’Intermédiaire du Réseau"

Inscrivez-vous sur la liste de diffusion pour être tenu au courant et poser vos questions !

Mis à jour le 25 sept 2007


CASIMIR est écrit en LAMP et distribué sous la licence GPLv2.

Il s’agit donc d’un site Web, il consomme en lui même très peu de ressources et peut être installé sur un petit serveur. Il contrôle par le réseau, grâce à SSH, des machines virtuelles fonctionnant avec Qemu et/ou KVM

L’interface ressemble à ça :

PNG - 210.9 ko
Capture d’écran
CASIMIR gérant une machine virtuelle Windows XP.
PNG - 305.5 ko
Capture d’écran Etch
Debian Etch fonctionnant dans CASIMIR
PNG - 170.3 ko
Capture d’écran Etch-Control
Contrôles applicables à une machine virtuelle en cours de fonctionnement.
PNG - 194.9 ko
Capture d’écran Création
Création d’une nouvelle machine virtuelle

La version packagée que je vous propose aujourd’hui est plus propre que la précédente : il s’agit d’un TGZ contenant en plus de CASIMIR l’applet VNC Java TightVNC signé avec ma clef, et une autre archive downloads/casimir.tgz qui contient :

  • les scripts à installer sur les serveurs hébergeant les machines virtuelles
  • la version CVS de Qemu et kqemu compilés n’est plus présente.

Télécharger l’archive sur SourceForge

Si vous souhaitez automatiser l’installation de qemu/kvm sur vos serveurs, ajoutez les binaires à l’archive downloads/casimir.tgz.

L’interface Web utilise un modèle personnalisable grâce à la classe PHP fournie par PHPlib. Le magnifique template fourni avec CASIMIR à été créé par JHeyes & Spyka Production, il s’agit à l’origine d’un template propriétaire et payant. Mais ce sont quand même des gens très bien :) après quelques échanges par mail, Josh m’a répondu :

Hi,

Sorry for the late response.

I’m pleased to say I will agree to the template being released under the GPL, free software is great !

Thanks

Que du bonheur quoi ! Merci encore...

Subtilités d’installation :

Sur le serveur hébergeant le site web :

Génération des clefs SSH : dans le répertoire keys/ générez un paire de clefs RSA grâce aux commandes suivantes : (laissez la passphrase vide)

# sh-keygen -t rsa -f id_rsa
# chown www-data:www-data id_rsa*
# chmod 600 id_rsa*
# mkdir ~www-data/.ssh

Il est possible d’utiliser NTLM pour l’authentification, pour cela il suffit de configurer Apache correctement, l’authentification NTLM est alors automatiquement utilisée... Pour ce faire, suiviez ce tuto qui est fait pour Ubuntu à la base mais qui vaut aussi pour Debian Etch.

Importez le script de création de BDD MySQL ci-après. Le compte administrateur par défaut est admin, mot de passe : admin

Télécharger le script sur SourceForge

Sur les serveurs hébergeant les machines virtuelles :

Lorsque vous ajoutez un serveur d’hébergement depuis CASIMIR, vous devez copier-coller un script dans un terminal en tant que root, cela installe les scripts nécessaires ainsi que les logiciels. Cependant faites attention, tout n’est pas encore automatique !

Faites bien attention à modifier /etc/network/interfaces en fonction de vos paramètres réseau à charger le module tun et à relancer le réseau.

Modifiez vos scripts de démarrage afin que le modules kqemu soit chargé automatiquement et que l’utilisateur casimir ait les droits rw dessus.

Pensez à augmenter la taille de la mémoire partagée (environ 110% de la mémoire que les machines virtuelles sont sensées utilisées) sinon vous ne pourrez pas utiliser l’accélération logicielle (kqemu) ou matérielle (kvm). La mémoire partagée étant swappable vous pouvez en déclarer plus que la quantité de RAM dont vous disposez réellement. Attention cependant aux problèmes de performances que cela peut induire ! Par exemple pour déclarer 2GB de mémoire partagée :

# mount -t tmpfs none /dev/shm/ -o remount,size=2G

La mémoire partagée peut être redimentionnée à la volée et de manière non destructrice grâce à l’option remount

P.-S.

Il y certainement d’autres choses auxquelles je n’ai pas pensé ! Réagissez dans le forum ci-dessous pour obtenir de l’aide (les requêtes par mail ne seront pas traitées...) ou sur la liste de diffusion

Vous pouvez aussi visiter la page SourceForge du projet

Répondre à cet article

2 Messages de forum


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | MailWebMail | MailWebMail (bas débit) |